Partagez | .
 

 Kobik || Le petit bout de chou pas humaine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar





Pseudo : Nîniel

Avatar : Kristina Pimenova

Messages : 18

Date d'inscription : 19/11/2016


Kobik Salamander
@ Indépendant



MessageSujet: Kobik || Le petit bout de chou pas humaine   Sam 19 Nov - 22:30



Kobik Salamander
KOBIK


3 ans
Hétérosexuelle
Célibataire
Enfant à plein temps
Hors Norme
Indépendant


caractère

Kobik, même si on pourrait croire le contraire aux premiers abords, est une personne assez complexe. Même si elle ressemble en tout points aux humains que l’on peut croiser dans la rue, elle ne l’est certainement pas en réalité. Car, c’est une affirmation, la petite n’a d’humain que son apparence. À l’origine, elle était une entité habitant le Cube Cosmique qui a voulu répondre au souhait des scientifiques du Shield. Et c’est cela qui donne cette complexité à l’enfant. Elle peut agir comme tout humain, mais sans forcément comprendre leur motivation et elle ne sait, par conséquent, pas toujours quelle attitude adopter. 

Malgré ça, Kobik est généralement une enfant remplie d’une certaine joie de vivre, qui passe son temps à sourire et à rire pour partager avec les autres son bonheur. C’est une chose qui semble normale pour elle : si elle a enfin le droit de vivre une vie normale et d’être aimée comme un enfant, alors elle se doit de remercier ce cadeau en étant heureuse. C’est une chose qu’elle en a déduite en observant les réactions des humains lorsqu’elle venait de « naître ». Ce n’était pas facile de tout saisir au début, mais avec les mois, c’est devenue un réflexe pour elle. Et puis, un sourire à toujours eut plus de valeurs qu’une mine attristée pour elle. Kobik n’aime pas voir les gens tristes et elle cherche toujours à les rendre heureux. 

Avec cette manie de chercher comprendre les réactions humaines pour les reproduire, il n’est pas rare qu’elle ai des actions assez enfantines. Que ce soit suite à une besoin d’être rassuré, une crainte à éloigner ou tout simplement l’envie de s’amuser, elle peut facilement faire oublier qu’elle n’est qu’une création en adoptant cette attitude d’enfant qu’il lui permet de se réfugier dans les bras de quelqu’un qui lui donne cet amour qu’elle recherche. C’est sans conteste que la petite ira immédiatement vers ceux qui la voient comme une enfant et non comme une arme, partageant ainsi une complicité. Car il faut savoir qu’il est relativement difficile d’avoir la confiance de la miss. Ayant été plusieurs fois trompées en se laissant bercer par des illusions, elle ne sait plus qui elle doit croire ou non quand on lui assure qu’on agit pour son bien. Kobik préfère maintenant être d’abord méfiante avant de baisses ses barrières et laisser libre cours à sa joie. Il est hors de question qu’on se serve encore une fois d’elle et s’en est finit de sa naïveté qui a permis à Hydra de la manipuler. 

Kobik est aussi quelqu’une de très patiente. Elle n’a jamais fait preuve d’empressement et préfère prendre son temps pour observer un résultat. Elle sait que la précipitation ne mène qu’à des erreurs et il lui semble préférable de prendre son temps pour mieux observer et savoir comment agir. Et puis la patience lui permet aussi de ne pas jouer les petites curieuses. Un rien peut l’intriguer, mais au lieu d’aller directement demander des réponses, elle préférera attendre et découvrir par elle-même. La perspicacité est sa meilleure amie. 

Mais il y a une chose à savoir sur la petite. Une chose qui la motive par-dessus tout et qu’elle pourrait faire passer avant tout le reste. Une volonté qui lui est chère et qui peut coûter sa confiance si on s’en sert pour la manipuler. Tout ce que souhaite Kobik, c’est d’être réellement aimé et non considéré comme une simple arme. Elle ne demande rien d’autre et promet d’être toujours présente pour ceux qui la voient ainsi. Et même si on a déjà cherché à la tromper avec cela pour obtenir d’elle son allégeance, C’est une personne qui n’ira pas généraliser en disant que tous les humains sont ainsi. Seulement, ce n’est pas pour autan qu’elle pardonne facilement.

pouvoir

Kobik possède deux capacités distinctes qui lui permettent d’atteindre le but qu’elle s’était fixée en répondant à la volonté du Shield : pouvoir réussir à trouver le bon et la pureté chez les gens pour le faire ressortir. 

La capacité d’être, d’une certaine manière, omniprésente est une capacité qu’elle utilise peu, mais qui lui est bien utile. De par sa simple volonté, elle peut se trouver à n’importe quel endroit où elle sait qu’elle va trouver quelqu’un qui a de l’importance pour elle, mais ce n’est pas aussi facile à faire que d’un simple claquement de doigts. Pour ce faire, Kobik doit faire preuve d’une grande concentration et pouvoir visualiser l’endroit où elle souhaite apparaître. Mais ce n’est pas pour autan de la téléportation, s’apparentant plus à de la projection d’esprit. Ainsi, sans qu’elle n’y soit physiquement présente, il lui est possible d’être témoin de ce qu’il se passe là où elle décide de se rendre. Il lui est impossible d’agir là où son corps physique n’est pas et elle doit faire attention de ne pas s’entremêler avec ce qu’il se passe là où elle se trouve physiquement et là où elle projette son esprit. C’est ainsi qu’elle peut être partout, mais seulement en tant que spectatrice qui s’attache à une situation et qui la suivra comme témoin, sans que l’on puisse la repérer. 

Son autre capacité est sensiblement différente. Elle ne joue plus sur la présence de la petite, mais sur ce que perçoivent les autres. Kobik possède le pouvoir de jouer sur les esprits des gens, pour leur faire percevoir ce qu’elle souhaite qu’ils perçoivent. Tout n’est qu’illusions, mais une illusion suffisamment convaincante tant qu’on ne leur fait pas prendre conscience de la réalité ou qu’elle ne se trouve pas face à un esprit beaucoup trop puissant et entraîné à contrer ce genre d’altération. Pour agir ainsi sur ces changements de perception, la petite doit d’abord s’imaginer ce qu’elle veut leur faire percevoir et implanter cette idée dans leur esprit. C’est de la manipulation mentale dont les seules limites sont son imagination et la volonté des autres, mais Kobik n’aime plus l’utiliser depuis qu’elle a compris l’importance de la sincérité. 

Quand Kobik utilise ses pouvoirs, il est relativement facile de le savoir. Ne voulant pas forcément qu’on lui détruise son existence de civil de par ce qu’elle est, elle utilise cette modification de la perception qu’on a d’elle pour légèrement changer son apparence physique. Elle ne change pas réellement, mais les autres la voient autrement. Elle qui d’habitude arbore un brun qui la fait facilement se fondre dans la masse, ses cheveux s’éclaircissent jusqu’à prendre un blanc, symbolisant cette pureté qu’elle cherche. Mais ce n’est pas tout. Dans ce cas, elle porte aussi une combinaison bleue qui pourrait être considérée comme son uniforme de « non-humaine »

histoire


My name is Kobik
Tout était si calme autour de moi. Je ne ressentais que la quiétude du Néant et j’y étais si bien. Rien ni personne pour me déranger. Je me trouvais dans une phase de sommeil depuis si longtemps, que je ne saurais dire depuis combien de temps on n’avait pas cherché à user de ma puissance. Cet état de stase dans lequel je me trouvais était une véritable petite merveille, mais vous vous doutez bien qu’il n’allait pas durer très longtemps. J’avais beau être en état de veille, je n’allais pas rester ainsi bien longtemps. C’est ce qui va faire cette histoire. Mon réveil a été le début d’une nouvelle et bien étrange vie. Vous imaginez vous ? Passer du stade d’entité sommeillant dans un artefact à une personne belle et bien vivante ? Cette transition n’avait pas été des plus facile, mais il avait bien fallu la faire. J’avais dû évoluer face à ce qu’on voulait faire de moi et je dus en surprendre plus d’un par ce que j’allais faire. 

Il y avait eut ce moment, sans que l’on ne me demande rien, où je sentis qu’on avait besoin de moi. Je m’éveillais doucement, sans réellement prendre conscience de là où je me trouvais. Mais la demande était bien là. On avait besoin de ce que j’étais pour m’utiliser à des fins diverses et variées. J’entendais ce que l’on voulait, mais je n’y répondis pas immédiatement. J’étais une entité patiente et capricieuse. Je n’allais pas obtempérer immédiatement parce qu’on me le demandait et je préférais nettement étudier ceux qui voulaient obtenir quelque chose de moi. Je n’étais peut-être pas physiquement présente, mais j’étais suffisamment là pour capter leurs besoins et cela me troubla. Je ne saurais dire pourquoi, mais je ne savais pas réellement quoi faire. Tout se mélangeait dans mon esprit et je ne savais comment réagir à leur demande et ce fut toute cette confusion qui prit forme. Une forme que je n’avais encore jamais adopté jusque-là, n’ayant jamais quitté mon enveloppe qu’était le Tesseract. Car oui, j’étais une entité qui venait bel et bien du fameux cube cosmique abritant une gemme de l’infini. Je n’ai pas vraiment décidé qui je serais, mais je me sentis arrachée de mon abri pour apparaître à ces hommes du Shield sous la forme la plus innocente et la plus pure que j’avais imaginée. Une parfaite enveloppe pour mon esprit perdu et je leur apparus ainsi sous la forme d’une enfant des plus charmante. 

Kobik. Ce fut le nom que me donnèrent les scientifiques le jour où je pris forme. Je compris plus tard que c’était un terme vulgarisé pour identifier mon origine, mais celui-ci me plaisait. Je le trouvais mignon et original, alors je l’adoptai à l’instant même où il me fut donné. On m’avait désigné ainsi lors de mon apparition ou bien s’était moi-même qui me l’était donné. J’étais si confuse lors de ma formation, que je ne sais plus vraiment. Ce nom venait-il des scientifiques ou de ma propre conscience ? J’avais si peu l’habitude de me retrouver enfermée dans une enveloppe charnelle, que je n’arrivais à me souvenir de ce qu’il en était vraiment. Tout se mélangeait dans mon esprit et j’avais dû mal à faire la différence entre ce qui m’appartenait ou non. Il me fallait un certain temps d’adaptation pour tout comprendre et je venais à peine de prendre la forme de quelque chose de… réel. Cependant quoi qu’il en soit, que ce soit de ma propre volonté ou non que je fus nommé ainsi, Kobik fut l’appellation pour me designer. Je n’étais plus ce « fragment du cube qui s’était fractionné », mais je devenais Kobik. Ce nom allait devenir le mien, que ce soit moi-même qui me l’ai donné ou un tierce personne. 


Want to be safe. Just want to be happy
Les premiers jours de mon existence sur Terre furent quelque peu étranges. J’avais beau avoir une existence avant, elle ne ressemblait en rien à celle que j’entamais. Passer d’entité cosmique à enfant n’était pas des plus facile et je devais tout apprendre. J’essayais d’assimiler tout ce que l’on me disait et je fus ainsi confié à un scientifique du Shield. Il avait pour mission de s’occuper de moi et de comprendre pourquoi j’étais apparu. Il est vrai que j’étais une chose bien étrange à leurs yeux. Ils ont étudié le cube durant des mois pour en faire une arme et je leur apparaissais sous l’apparence d’une simple enfant. Ma volonté les avait déstabilisés, mais je n’étais une enfant fragile et sans protection. J’étais bien plus que cela, mais je ne me sentais pas prête à leur laisser voir ce que j’étais réellement. Je n’avais pas les mêmes objectifs qu’eux et je ne savais pas si je pouvais leur faire confiance. Tout ce que je savais de ces humains, c’était qu’ils voulaient s’armer contre des forces plus puissantes qu’eux et je ne pouvais que comprendre cette volonté de défense. J’étais prête à les aider, mais je voulais quelque chose en retour. J’avais une motivation tout autre que la leur et c’était une volonté d’être aimé ne pas juste être une arme. Je pouvais accepter de ne pas être considérée comme un être humain, ne l’étant pas, mais je ne voulais pas non plus être qu’un simple objet pour le Shield. Seulement, il ne semblait pas voire cette image de moi et continuait de considérer que je pourrais être l’arme parfaite une fois mes capacités connues.

Ce fut ma rencontre avec un autre scientifique du Shield qui changea ma vision de l’organisation. C’était une rencontre totalement anodine qui m’en apprit tellement, que cela commença à façonner celle que j’allais être. Lui me vit autrement que ce pourquoi j’étais apparu et je découvris cette sensation d’être aimé à travers cet homme. Il agissait comme un père pouvait agir avec un enfant et cela commença à créer ce qui deviendrait mon caractère. Je n’étais plus un protocole lié au Tesseract, mais bel et bien une petite à qui il fallait tout enseigner. Mais ce que je n’avais pas découvert, c’est que je fis preuve d’une grande naïveté envers lui. Il gagna ma confiance à un point où j’en arrivais à croire tout ce qu’il me racontait. Je buvais ses paroles et croyais en lui, et je ne pouvais qu’approuver quand il commença à me dire du mal du Shield tout en vendant les valeurs de Hydra. Il était un agent infiltré et je devais garder le secret. C’était en le protégeant que je pourrais accéder à cette motivation qui m’abritait. J’avais déjà connu Hydra, il y a bien longtemps. Mais avoir pris une forme humaine avait agit comme une gomme sur ma mémoire. Plus je passais de temps à vivre comme une humaine, plus j’oubliais ce que j’avais appris quand je vivais à l’intérieur du cube et j’avais alors oublié ma première rencontre avec l’organisation criminelle, des décennies plus tôt. J’étais devenue cette petite fille naïve, prise sous l’aile d’un scientifique qui venait de corrompre ce que j’étais, sans que je ne décèle rien. 

Je commençai alors à mener un double jeu. Aux yeux du Shield, je devenais cette petite fille du Tesseract qui commençait à faire usage de ses capacités et qui semblait dénué de comportement humain. J’adoptais la même attitude que les adultes m’entourant, ne me comportant pas comme un enfant. Après tout, je n’étais pas vraiment une enfant à leurs yeux, alors je ne me comportais pas comme telle. Mais pour ceux qui étaient implantés au sein de Hydra et qui jouaient un double jeu comme moi, j’étais cette enfant charmante et pleine de vie. Deux manières de vivre totalement différentes, mais je m’adaptais à la vision qu’on avait de moi. Je ne voyais pas la raison de chercher à être autre chose, car on m’avait naïvement fait croire que les agents du Shield ne pouvaient me voir autrement. Je n’étais pas humaine et par définition, je ne pouvais pas agir comme telle… même si la vérité était tout autre. 


I was just trying to make it better
Après les premiers mois, ce fut de plus en plus simple pour moi de me sentir à ma place. Je me sentais proche de ceux qui me considéraient véritablement comme une humaine et j’accordais finalement ma confiance au reste du Shield. Si on me disait que c’était le mieux à faire pour que je puisse être considérée autrement que comme une arbre, alors je le fis. Et ce fut comme ça que je devins la pièce maitresse d’un projet. Les agents ayant compris qu’avec mes capacités, je pouvais changer la façon de voir les choses aux autres, ils mirent en place ce qu’ils appelèrent le protocole Kobik. C’était amusant, j’avais le droit à un projet portant mon nom. Quand ils vinrent m’en parler, on m’expliqua qu’en faisant ce qu’on me demandait, je pourrais vivre la vie tout à fait normale d’une enfant, profitant des joies du famille. C’était tout ce dont j’avais besoin d’entendre pour coopérer et je ne me fis alors pas prier. Si grâce à cela je pouvais recevoir tout l’amour dont j’avais besoin, je n’allais certainement pas cracher dessus, bien au contraire.

L’endroit où je pouvais accomplir ce que l’on me demandait se nommait Pleasant Hill, une ville du Connecticut que le Shield avait mis en place pour ce projet. De ce que j’avais compris, elle allait servir de prison assez spécifique pour les prisonniers qu’ils faisaient et je devais être l’élément clé pour qu’il ne s’échappe pas. Bien que la ville fût entourée d’un champ de force de leur création, ils devaient penser que mes compétences à jouer sur la perception allaient être un plus. Alors mon travail était des plus simple. En échange de mener une vie normale dans ce cadre des plus charmants, car je dois l’avouer que Pleasant Hill était sublime, je devais persuader les « vilains » arrêtés qu’ils avaient oubliés qui ils étaient pour mener une nouvelle vie, beaucoup plus saine. Je trouvais cela étrange comme manière de faire, mais pourquoi pas. Le Shield devait avoir ses raisons de vouloir faire cela et comme je pouvais enfin avoir ce que je recherchais, je coopérais. Car la beauté de la chose était là. J’agissais en tant que conservatrice des lieux en empêchant les « prisonniers » de redevenir ce qu’ils étaient, et je pouvais mener une vie des plus normales, me trouvant dans une famille appartenant travaillant pour l’organisation. Cependant, même si j’avais accès à ce bonheur que je cherchais, il y avait un hic à toute cette beauté. Je ne pouvais m’empêcher de me sentir seule. J’étais la seule enfant des lieux et je n’avais personne de semblable à mon âge pour jouer. Je faisais pourtant avec pour ne pas éveiller de soupçons à mon propos. Car, voyez-vous, en me trouvant ici, j’avais une autre mission un peu plus… complexe et secrète. 

Connaissant mon but dans ce projet, Hydra m’avait confié une autre mission en parallèle, mission que je trouvais bien plus amusante. Bien sûr, je devais obéir aux ordres du Shield et changer la perception des habitants de Pleasant Hill, mais je devais aussi réussir à leur faire recouvrer peu à peu qui ils étaient. Que ce soit par le biais d’inepties ou d’indice que je laissais traîner par hasard, je ciblais certaines personnes qui intéressaient la véritable allégeance de mes faux parents. Je jouais les innocentes d’une manière sublime et je le faisais si bien, que ce petit stratagème fonctionna quelque temps, mettant tout doucement le futur de cette ville en place. Et puis ce qui devait arriver au bout d’un moment. Les habitants commencèrent à comprendre que tout n’était pas si parfait et, comme le dit cette si bonne expression, « chassez le naturel et il reviendra au galop ». J’étais la cause de la chute de Pleasant Hill et personne ne se doutait de rien. Seulement, tout ne se passa pas comme on me l’avait raconté. Je croyais que faire cela allait rétablir un certain équilibre pour Hydra, et mettre en place une certaine harmonie, mais ce fut le contraire qui s’étalait sous mes yeux. Deux camps s’opposaient et ce n’était pas du tout ce que j’avais imaginé et ce que je voulais. Alors je compris à ce moment-là qu’Hydra m’avait menti. Tout comme le Shield, il avait voulu faire de moi l’objet de leur manipulation mais d’une manière beaucoup plus subtile. 


It's just waiting for its purpose
La vérité s’apposait à moi d’elle-même et je ne pouvais me rendre qu’à l’évidence. Tout ce que je souhaitais, c’était d’avoir des amis, avoir une famille, comme une véritable petite fille. Je pensais que les êtres humains, bien qu’ils ne le soient pas tous, étaient gentils. Mais tout ce qu’on venait de me prouver était que l’on me mentait depuis le début pour essayer de m’utiliser et me blesser. Je tombais de haut et ne pouvais que me relever. Comme je l’avais si bien fait remarquer, je n’étais pas humaine et je n’avais pas le droit de me laisser abattre. Je me devais d’être plus intelligent que ceux qui avaient essayé de me manipuler et ne pas retomber dans leur piège. Ils pensaient avoir été plus forts que moi ? Je comptais bien leur prouver le contraire et, pour cela, je fis comme si de rien était. Je restais celle que je semblais être, cette petite fille souriante et pleine de vie qui jouait un double jeu. Seulement en vérité, j’entrais dans un troisième jeu. Hydra continuait de croire que j’étais de leur côté alors que je faisais semblant pour mieux les faire tomber après. Je ne comptais pas agir immédiatement, mais arriverait un moment où je prévoyais de révéler la vérité au Shield ou à quelqu’un d’autre. J’étais bien consciente de mes erreurs, cependant, à ce moment-là, je ne savais à qui je devais donner ma confiance. Personne ne semblait la mériter alors je ne voulais pas refaire l’erreur de me précipiter. 

Et pourtant, bien que je pensais ne plus pouvoir accorder ma confiance à qui que ce soit au sein du Shield ou de Hydra, je fus surprise de voir mon avis changer à ce propos. Lorsque je découvris que ce n’était pas la première fois que Hydra se servait de quelqu’un comme d’une arme, j’eus l’occasion de mieux saisir la différence entre chaque personne. Ce n’était pas parce que deux organisations m’avaient fait avoir un point de vue à leur sujet, que tout le monde était comme ça. Et cette nuance, je l’appris lorsque je fis la rencontre du Winter Soldier. Je fus touchée au plus profond de moi et ma volonté de vouloir trouver le pur et le bon chez chacun, fit que je souhaitais l’aider. J’avais beau ne pas être vivante depuis très longtemps, je ressentais le besoin de faire quelque chose, d’agir pour changer ce qui se passait, et c’est ce que je fis. Je ne me sentais pas capable de rester à ne rien faire, je n’étais pas fait pour ça. Et c’est pourquoi j’agissais du mieux que je pouvais. J’avais beau ressembler qu’à une enfant, j’étais tout autre chose. 

Je m’adaptais plutôt bien à ce mode de vie où je faisais croire que j’agissais pour le bien de Hydra ou du Shield, alors qu’en vérité, j’agissais pour moi. Je continuais de chercher ce pourquoi j’avais eu cette volonté de vivre quand on a voulu faire de moi une arme et je ne cessais d’user de faux-semblants devant les organisations pour les bercer d’illusions. Ils pensaient avoir réussi à faire de moi ce qu’il voulait, mais non. Seulement, rien était éternel et il arriva un moment où je cessais définitivement d’être un semblant d’allié pour le Shield ou pour Hydra. Lorsque l’organisation terroriste fut percée au grand jour et révéla qu’elle avait infiltré ce fameux bouclier jusqu’au plus profond des racines, je me servis de mes capacités pour ne faire porter aucun soupçon sur le rôle que j’avais joué. Étrangement, je me faisais momentanément oublier et je ne fus pas rattaché, que ce soit de près ou de loin, à ce qui pouvait s’apparenter à de la trahison. Mais avais-je vraiment trahi quelqu’un ? Je considérais que c’était plutôt eux qui m’avaient trahi en profitant de ma naïveté pour me leurrer. Alors c’était à mon tour de profiter d’eux pour mon propre bien. Avec la pagaille que sema la chute du Shield, j’ai eu l’occasion de partir, m’offrir une vie où peut-être, je trouverais quelqu’un qui verrait en moi l’être humain auquel je voulais ressembler ? Et ce fut le cas quand une personne m’accueillit. C’était un agent du Shield, mais je voyais en elle autre chose, quelque chose de différent que ceux que j’avais rencontrés. Et puis surtout, je n’étais plus considérée comme une arme. Je suis restée chez elle, y trouvant ma place et ne pouvant pas vraiment vivre comme une vagabonde, mais je ne voulais plus être considérée comme appartenant au Shield. Je préférais ne plus être rattachée à rien et agir de ma propre volonté quand j’en voyais l’occasion. Et puis, agir ainsi allait me permettre une chose. Je ne voulais être qu’avec les personnes pour qui j’avais de l’affection et cela signifiait retrouver le Winter Soldier. Je n’abandonnerais pas si facilement, et même le Registration Act que je refusais de signer n’allait pas m’empêcher de faire quoi que ce soit. 





Nîniel

avatar; Kristina Pimenova
Petit mot sur toi; Ici Lilith :) Toujours 21 ans, et après je ne sais plus ce que j'avais mis sur mon autre fiche ^^
Le chemin qui t'a guidé jusqu'à nous ; La voie du DC
Des avis, suggestions ?; Nop
DC ? TC ? DC 8D  



Dernière édition par Kobik Salamander le Dim 27 Nov - 15:14, édité 13 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar





Pseudo : Tagada

Avatar : Katherine Mcnamara

Dispo : Totalement

Messages : 34

Date d'inscription : 14/09/2016




MessageSujet: Re: Kobik || Le petit bout de chou pas humaine   Sam 19 Nov - 22:32

Tu n'as aucun volonté :laugh:

Mais je keaf ton vava ! :OMG:



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar





Pseudo : Rhumanesque.

Avatar : Adrianne Palicki.

Dispo : Disponible.

Messages : 169

Date d'inscription : 05/09/2016


Barbara Morse
@ Avengers



MessageSujet: Re: Kobik || Le petit bout de chou pas humaine   Sam 19 Nov - 22:48

Bonne chance pour ce DC qui va envoyer du paté ! Tu connais le chemin si tu as besoin de quoi que ce soit


➵ NEVER TRUST A MOCKINBIRD
Every last inch of me shall perish. Except one. An inch. It's small and it's fragile and it's the only thing in the world worth having. We must never lose it, or sell it, or give it away. We must never let them take it from us
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar





Pseudo : Wilhiane

Avatar : Kaya Scodelario

Messages : 57

Date d'inscription : 22/09/2016


Theodora White
Indépendant



MessageSujet: Re: Kobik || Le petit bout de chou pas humaine   Dim 20 Nov - 10:02

En voilà une qui a craqué pour son DC ça y est ^^
Rebienvenue 


All the world I can feel, all the world which fall everyday, and all the time I stay here to see it, to manipulate it, to feel it. It’s because of them. And now I am FEELING   by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar





Pseudo : Nîniel

Avatar : Kristina Pimenova

Messages : 18

Date d'inscription : 19/11/2016


Kobik Salamander
@ Indépendant



MessageSujet: Re: Kobik || Le petit bout de chou pas humaine   Dim 20 Nov - 13:15

Alors oui je sais que j'ai aucune volonté, c'est pas une nouveauté x) Ça se sait depuis des siècles ^^

Et merci à vous les filles
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar





Pseudo : Swhooz

Avatar : Robert Downey Jr

Dispo : Always

Messages : 55

Date d'inscription : 03/11/2016




MessageSujet: Re: Kobik || Le petit bout de chou pas humaine   Mer 23 Nov - 19:07

Rebienvenue si j'ai bien compris !   (et comme je comprends toujours tout bien ben voilà quwa )

Je suis fan de ce que j'ai pu lire pour le moment, j'veux la suite


Genius billionaire playboy philanthropist
Never gonna give in, never gonna give it up, no. you can shot me but i won't fall, i'll get up. You can't take me because i'm free, made of titanium. ©endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar





Pseudo : Nîniel

Avatar : Kristina Pimenova

Messages : 18

Date d'inscription : 19/11/2016


Kobik Salamander
@ Indépendant



MessageSujet: Re: Kobik || Le petit bout de chou pas humaine   Mer 23 Nov - 19:32

Merci Tony, et oui tu as tout bien compris ^^

Moi aussi j'ai hâte d'écrire la suite et normalement, c'est au programme de ce soir et demain 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar





Pseudo : Lucille

Avatar : Imogen Poots

Messages : 138

Date d'inscription : 30/05/2016




MessageSujet: Re: Kobik || Le petit bout de chou pas humaine   Lun 28 Nov - 11:58


BOTTIN
RELATIONSHIPS
JOURNAL RP
RECHERCHE RP
WELCOME IN HELL
Bienvenue Kobik, tu es validée en tant que hors-norme de niveau 3. N'oublie pas d'aller indiquer la position de ton personnage concernant le Registration Act juste ici ! Le staff de KAPOW te souhaite une bonne aventure.

   + PETIT MOT PERSO : Elle est trop cute la p'tite Kobik, me tarde de voir comment elle va évoluer (et si elle va réussir à retrouver le Winter Soldier, hoho)


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Kobik || Le petit bout de chou pas humaine   

Revenir en haut Aller en bas
 

Kobik || Le petit bout de chou pas humaine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» ¤Loyse Caldin¤ Un petit bout de chou !
» Un petit bout de parchemin qui dépasse..
» Un petit bisou mon chou?
» Tu m'as manqué bout de chou ! [PV]
» Petit bout pointe son nez

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: REGISTRATION :: Registre :: ACCEPTÉES-