Partagez | .
 

 Gabriel J. Willard - We are one in the same

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar





Messages : 6

Date d'inscription : 11/09/2016




MessageSujet: Gabriel J. Willard - We are one in the same   Dim 11 Sep - 2:01


Gabriel Joseph Willard


Parasite
31 ans
Bisexuel
Célibataire
Mutants
Sans emploi


caractère



Gabriel est un être que la vie a profondément abîmé, faisant de lui une personne pour le moins particulière. Méfiant envers quiconque n'est pas de la Confrérie, il est très difficile de gagner sa confiance et plus encore de la conserver. Pour lui, l'inconnu, sous toutes ses formes, est une menace, à commencer par les autres. L'homme est un loup pour l'homme. Et chaque rencontre qu'il fait pourrait un jour être la dernière.

Lui veulent-ils du mal ? Peut-être souhaitent-ils simplement l'humilier... Le frapper... L'abîmer un peu... Ou bien pire. Gabriel n'a aucune difficulté à s'imaginer les scénarios les plus atroces, à prêter aux autres de bien sombres intentions, mais il lui est bien plus compliqué de seulement songer qu'on puisse lui vouloir du bien. On lui offre quelque chose ? La personne doit attendre un service en retour. Ou c'est un piège. Ou elle cherche à lui faire baisser sa garde. Personne ne se montre généreux sans arrière-pensées. Personne.

A ceux qui ont su gagner sa confiance, Gabriel voue une loyauté indestructible, qui le poussera à accomplir l'inimaginable, à repousser ses limites jusqu'aux frontières de la mort. Les personnes qui l'aiment vraiment méritent bien cela de sa part. Se haïssant profondément, Gabriel considère que le simple fait de lui porter de l'affection est un sacrifice qui mérite récompense. Et cette récompense, c'est sa fidélité dévouée, résistant à toute épreuve.

Brillant, Gabriel réfléchit à toute vitesse et est capable de raisonnements poussés, faisant preuve d'une logique très développée. Son intelligence lui permet de pallier tant bien que mal ses déficits sociaux et de survivre au quotidien. Résoudre des énigmes éloigne les mauvaises pensées. Faire travailler sa mémoire lui permet de se rappeler qui il est.

Il lui est aisé d'oublier sa propre identité. C'est là toute la perversité de sa mutation. Depuis l'obtention de ses pouvoirs, Gabriel a possédé, plus ou moins brièvement, des centaines de personnes, emprunté des centaines de noms, de visages, d'existences. Gabriel J. Willard n'est pas que Gabriel J. Willard. Il est aussi Grace O'Connor, membre des forces de l'ordre, mère de trois enfants. Il est également Christian Graham, livreur de pizza, petit génie insoupçonné en informatique. Gabriel est mille visages. 

Des identités dont il lui est parfois difficile de se détacher... De temps en temps, lorsqu'il se regarde dans la glace, Gabriel n'a pas l'impression d'observer son reflet, mais celui d'un parfait inconnu. Il veut rire de tout. Pleurer à propos d'un rien. S'extasier sur des choses qui, d'ordinaire, l'indiffèrent complètement. Ses souvenirs ne sont pas les siens. Sa vie n'est pas la sienne.

Tant bien que mal, Gabriel s'accroche à la personne qu'il est, pour ne pas se noyer. Il rédige méthodiquement un journal intime, gardant trace de sa personnalité, de l'homme qu'il est, de ses aspirations, de son quotidien... Lorsque le doute s'empare de lui, il le consulte. Pour se rappeler qui il est. Gabriel Joseph Willard. Un être détestable.

capacités




Gabriel a la capacité de posséder des êtres humains. Pour la première possession, il lui est nécessaire d'établir un contact physique avec la personne, mais c'est une contrainte dont il peut ensuite se défaire. Il lui suffit de repenser à sa cible et de plonger dans une transe.

Ce faisant, l'âme de Gabriel abandonne son corps, à la merci de n'importe qui, et s'empare de celui de sa cible. Tel un parasite, le mutant s'insinue dans chaque recoin de la cervelle de sa victime et devient maître de son corps, contrôlant ses gestes.

Plus le temps passe, plus Gabriel est en mesure d'accéder à la psyché de celui ou celle qu'il possède, ses souvenirs, son caractère... Mais plus le temps passe, moins Gabriel est en mesure de se détacher de la personne qu'il possède. Son hôte l'assimile et, petit à petit, Gabriel cesse d'être Gabriel pour ne faire plus qu'un avec sa cible.

Revenir dans son corps lui est beaucoup plus difficile dans ces cas-là, à fortiori en pleine possession de ses moyens. Gabriel s'est déjà réveillé dans son propre corps avec la mémoire d'un autre, nécessitant la présence des membres de la Confrérie pour le ramener lentement à la réalité. 

Plus l'âme de Gabriel est demeurée longtemps dans un autre corps, plus il est long et difficile de la "restaurer", un procédé qui n'est pas sans séquelles. Il lui est déjà arrivé de se réveiller dans le corps d'un autre ou de se retrouver déchiré entre tant de possibles identités qu'il finissait par ne plus être personne. Homme, femme, enfant, adulte, mutant, humain, héros, vilain... Qu'était-il ? Quel était son destin ? Quel était son chemin ? Quel était son visage ?

Envahir le corps d'un extraterrestre lui est purement impossible. S'emparer d'un mutant lui est plus compliqué, en particulier si le mutant en question a des capacités télépathiques. Gabriel court alors le risque de voir son pouvoir se retourner contre lui, à la merci d'une personne bien plus puissante que lui...

   

histoire


Du bout des doigts, Gabriel parcourait les pages de son journal intime, revivant l'histoire qui était la sienne. S'accrocher aux souvenirs... Garder les pieds sur terre... Se rappeler qui il était, en dépit de tout... Au risque de se perdre éternellement dans la mer d'identités qui noyait son esprit.

Gabriel Willard. Tel était son nom. Il avait 31 ans. Et il faisait partie de la Confrérie, jusqu'à ce que la mort ne l'en arrache. Pourquoi faire preuve de loyauté envers ce groupe ? Détestait-il les humains ? Non. Pas tous. La plupart l'indifférait. A distance, il ne s'en occupait. A proximité, il s'en méfiait, se gardait de leur dévoiler ses faiblesses. Il ne pouvait pas leur faire confiance.

Il avait cru en sa famille. En son père, en sa mère, comme n'importe quel autre gamin. Il pensait qu'il serait aimé, choyé, qu'un jour, il serait digne d'eux. Parce qu'il ne l'avait jamais été. Sa mère ne s'occupait guère de lui. Son père... Son père...

Gabriel se mordit la lèvre, traçant instinctivement de sa main libre les cicatrices qui parcouraient son corps, marques d'une violence dont il n'osait parler à personne. Une violence qu'il croyait mériter, quelque part...

Les Willard vivaient au-dessus de leurs moyens, dépensant sans compter en babioles et en alcool. Gabriel leur était trop coûteux, prétendaient-ils. C'était de sa faute si les factures impayées s'étalaient. Et Gabriel les croyait. Parce qu'on lui avait appris à détester le reflet que lui renvoyait le miroir.

C'était un garçon intelligent, mais agité, souvent prompt à se battre. Qu'il le fasse pour protéger quelqu'un ou se défendre, quelle importance ? Tout ce que les adultes retenaient, c'était son côté "bagarreur". Pas étonnant qu'il ait tant de coupures, de blessures... Il devait les chercher, ce gamin "bizarre".

On l'ignorait. On le frappait. On l'insultait. On le méprisait. Toute son enfance, Gabriel avait été seul. Seul contre le reste du monde. Une survie amorphe, en attendant que des jours meilleurs ne viennent... A quoi bon protester ? A quoi bon crier ? Personne ne l'entendait. Personne ne l'écoutait.

Les années passant, cette apathie mua progressivement, laissant naître une colère qui allait s'avérer dévastatrice. Gabriel n'avait que seize ans le jour où il tua son père. Seize ans.

L'homme avait trop bu. Gabriel avait cassé une de ses bouteilles, par mégarde. Les coups avaient plu et le jeune homme les avait endurés, comme à son habitude. Mais la rage qui avait peu à peu grandi dans son être avait éveillé son potentiel, ce jour-là. Et, soudainement, Gabriel avait cessé de ressentir la moindre douleur.

Il n'était plus recroquevillé au sol. Son esprit était embrumé par les vapeurs de l'alcool. Et il se voyait, lui. Il voyait son corps, ses yeux roulés dans leurs orbites. Il lui avait fallu quelques instants pour réaliser qu'il était dans le corps de son père. Dans le corps de celui qui l'avait maltraité toutes ces années.

Sa raison avait été défaite par une impulsion dévastatrice. Une idée subite, que Gabriel avait exécuté sur le champ. Maladroitement, il avait ouvert la fenêtre de son appartement. Et il avait sauté. Sept étages plus tard, il avait rencontré le sol.

Gabriel ferma les yeux, saisi de légers tremblements. Il se rappelait encore la souffrance, alors que son esprit avait subitement regagné son corps. La douleur, indescriptible, qui s'était emparé de chacun de ses membres, alors que son âme lui faisait revivre l'indicible, encore et encore...

Il avait tué son père. Et il avait expérimenté chaque petite seconde de sa mort, un événement dont il ne s'était jamais remis. Interné dans un établissement spécialisé, Gabriel n'était plus que culpabilité, horreur et traumatisme. Et ce pouvoir qui était le sien... Le pouvoir de posséder quiconque à volonté...

Gabriel était resté à l'hôpital un certain temps, se préservant du monde, apprenant à contrôler tant bien que mal son potentiel, découvrant ses limites. Sa mère ? Disparue de la circulation. Elle avait probablement quitté l'Etat, peut-être même le pays, pour refaire sa vie. Pourquoi rester auprès d'un fils qu'elle n'était jamais parvenue à aimer ?

Lorsqu'il était sorti, le jeune homme était majeur. Majeur et certainement pas préparé à s'intégrer à ce monde. Alors, il avait fait usage de son pouvoir, pour obtenir ce dont il avait besoin pour vivre au quotidien. C'était si simple. Il lui suffisait de posséder quelqu'un, de contrôler cette personne de sorte qu'elle lui dépose l'argent ou les objets dont il avait besoin, avant de revenir à lui et de s'en emparer. Tout lui était accessible.

Il n'avait jamais travaillé. A quoi bon ? Il pouvait obtenir ce dont il avait besoin sans passer par là. Et puis, qui voudrait de lui ? Aucun diplôme. Aucune expérience. Instable. Détestable. Non. Il ne pouvait pas vivre autrement. Gabriel était un marginal. Gabriel était un solitaire.

Ses possessions à répétition avaient commencé à peser sur son être, remplissant sa mémoire de souvenirs qui n'étaient pas les siens, d'aspirations qu'il n'avait jamais eu. Progressivement, Gabriel commençait à ne plus savoir qui il était. Ce fut dans ce début d'égarement qu'il croisa la route de la Confrérie.

Ses activités n'étaient pas vraiment discrètes. Des personnes d'horizons différentes, sans point commun apparent, venant toutes déposer dans une boîte aux lettres des enveloppes, des colis, à toute heure de la journée... Des livreurs de pizza qui ne prenaient pas la peine de sonner et déposaient leur boîte devant la porte avant de s'éloigner prestement...

Il y avait de quoi le remarquer. Et la Confrérie avait été la première à noter l'étrangeté de cette situation. Un mutant à la clé, très probablement...

A ce jour, Gabriel a toujours du mal à croire que la Confrérie ait pu avoir besoin de lui. Que quelqu'un ait vraiment voulu de lui à ses côtés. Et pourtant... Pourtant, ils étaient venus. Lui avaient révélé ce qu'ils étaient. Des mutants, comme lui. Il avait fait démonstration de ses talents. Et ils l'avaient accueilli à bras ouverts.

Gabriel se fichait de l'espèce humaine. Faire des mutants la "race supérieure", ce n'était pas là ce qui le motivait. Non. Des gens comme lui, des gens qui avaient été confrontés à la dureté de ce monde, lui proposaient de faire partie d'une famille. De se battre en leur nom. Ils voulaient de lui. Et pour Gabriel, c'était plus que suffisant.

Il avait tout donné pour la Confrérie. Au risque de tout perdre. Pour Magneto, qu'il vénérait et adorait, figure paternelle qu'il n'avait jamais eu jusqu'alors, pour les siens, Gabriel avait pris le risque de s'égarer éternellement. Des semaines durant, il était resté dans le même corps, à posséder ce membre du gouvernement, à accomplir la mission qui lui avait été donné.

Presque entièrement, Gabriel avait été effacé. De retour dans son corps, il était incapable de prononcer le moindre mot. De faire le moindre geste. Gabriel était perdu. Perdu entre l'identité qu'il avait assimilé depuis trop longtemps, ce qu'il lui restait de lui-même et toutes ces autres personnes en son âme. Incapable de choisir. Incapable d'être quelqu'un.

Il lui avait fallu tout autant de temps pour s'en remettre et le soutien des siens pour retrouver la mémoire. Pour redevenir Gabriel. Aujourd'hui encore, il lutte pour ne plus se perdre. Crises de somnambulisme, flash-backs, perte de mémoire... Autant de symptômes contre lesquels il ne doit pas flancher...

Parce que Gabriel ne peut pas se permettre d'être faible. Pas alors que leur leader, Magneto, n'est plus à leurs côtés. Alors, le jeune homme se bat. Contre le reste du monde, contre lui-même. Il ne se soumettra pas à ce qu'on attend de lui. S'enregistrer sagement, devenir le chien du gouvernement ? Gabriel est un Confrériste. Et, dans son futur proche, il ne voit qu'une chose : le retour de Magneto. Le retour de son chef. Le retour de son "père."




Gaby
avatar; Rami Malek
Petit mot sur toi; Pas grand-chose à dire, j'ai 22 ans, je suis une femme et je fais du rp depuis pas loin de treize ans maintenant. J'espère bien m'intégrer :D
Le chemin qui t'a guidé jusqu'à nous ; Votre sujet sur PRD
Des avis, suggestions ?; Rien pour le moment, le fofo est très joli et les smileys me font délirer  ( redford ce smiley là, je vous vénère)
DC ? TC ? Nope 
[/size]


Dernière édition par Gabriel J. Willard le Mar 13 Sep - 1:11, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar





Messages : 27

Date d'inscription : 05/09/2016




MessageSujet: Re: Gabriel J. Willard - We are one in the same   Dim 11 Sep - 2:20

Bienvenue sur le forum ! ♥♥♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar





Pseudo : Rhumanesque.

Avatar : Adrianne Palicki.

Dispo : Disponible.

Messages : 169

Date d'inscription : 05/09/2016


Barbara Morse
@ Avengers



MessageSujet: Re: Gabriel J. Willard - We are one in the same   Dim 11 Sep - 10:02

Bienvenue Gab look
Oh god ce choix d'avatar moi je meurs :bave:


➵ NEVER TRUST A MOCKINBIRD
Every last inch of me shall perish. Except one. An inch. It's small and it's fragile and it's the only thing in the world worth having. We must never lose it, or sell it, or give it away. We must never let them take it from us
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar





Pseudo : Nox

Avatar : Sebastian Stan

Dispo : Cryo -

Messages : 180

Date d'inscription : 27/05/2016


James B. Barnes
@ Indépendant



MessageSujet: Re: Gabriel J. Willard - We are one in the same   Dim 11 Sep - 10:55

Bienvenue darling !

Ta fiche a l'air d'être bien commencée, courage pour la suite !

(Et gg pour ce choix d'avatar eyebruh )




   
he's a ghost story
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar





Pseudo : Lucille

Avatar : Imogen Poots

Messages : 138

Date d'inscription : 30/05/2016




MessageSujet: Re: Gabriel J. Willard - We are one in the same   Dim 11 Sep - 11:40

J'approuve telllllement ton choix d'avatar :OMG:

Bonne chance pour ta fiche, n'hésite pas si tu as des questions!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar





Pseudo : Night Neko

Avatar : James McAvoy

Messages : 114

Date d'inscription : 09/09/2016




MessageSujet: Re: Gabriel J. Willard - We are one in the same   Dim 11 Sep - 21:55

Bienvenuuuuuue sur le forum ♥️ Il nous faudra un lien toi et moi :yup:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar





Messages : 6

Date d'inscription : 11/09/2016




MessageSujet: Re: Gabriel J. Willard - We are one in the same   Lun 12 Sep - 20:57

Merci tout le monde, j'espère que l'histoire vous plaira (j'ai galéré un peu plus que ce que je pensais pour l'écrire :arrow:)

Avec plaisir pour le lien, Cryo :D !

En espérant que ma fiche convient ^^ !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar





Pseudo : Night Neko

Avatar : James McAvoy

Messages : 114

Date d'inscription : 09/09/2016




MessageSujet: Re: Gabriel J. Willard - We are one in the same   Lun 12 Sep - 23:57

Yeah hi

Tu devrais rajouter l'image "terminé" dans ton titre, pour que le staff sache que la fiche est finie :D

Edit : Haaaan, j'aime ton histoire *o* J'ai même une idée de lien :huhu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar





Pseudo : Nox

Avatar : Sebastian Stan

Dispo : Cryo -

Messages : 180

Date d'inscription : 27/05/2016


James B. Barnes
@ Indépendant



MessageSujet: Re: Gabriel J. Willard - We are one in the same   Mar 13 Sep - 21:44


BOTTIN
RELATIONSHIPS
JOURNAL RP
RECHERCHE RP
WELCOME IN HELL
C'est avec plaisir que je te valide coco, désolé pour le retard :v

J'aime ce genre de personnages n'a rien demandé à personne et qui s'en prends plein la gueule :huhu Puis le côté parasite est nice ♥️ Donc le staff a décidé que tu es de niveau 3.

Vu que tu fais parti de la confrérie, tu n'es évidement pas recensé dans le Registration Act donc gare à tes petites fesses darling ♥️ Sur ce bon jeu !




   
he's a ghost story
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Gabriel J. Willard - We are one in the same   

Revenir en haut Aller en bas
 

Gabriel J. Willard - We are one in the same

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» DE GABRIEL BIEN AIME A MARC BAZIN LES PRIMAIRES SANG UN CONSEIL ELECTORAL !e
» LES Voies DE LA RECONSTRUCTION PAR JEAN GABRIEL FORTUNÉ.
» Gabriel Soap, [validée]
» Justin Gabriel Vs Ted DiBiase Jr
» Justin Gabriel Vs Evan Bourne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: REGISTRATION :: Registre :: ACCEPTÉES-